SEARCH BY CRITERIA

(9495 produits)

In stock

LABELS

ARTISTS

Support

Music

SENDERS (les) : What'd I Say View larger

SENDERS (les) : What'd I Say

New

SENDERS est un groupe français originaire de Vernon en Normandie .

Parmi tous les groupes de rock qui ont eu une certaine notoriété régionale sans pour autant être connu du grand public.

-What'd I say

-Be bop a lula

-Confidences

-Joan

More details

Warning: Last items in stock!

12,00 €

More info

1958-1961 le choc de la guitare électrique. Nous sommes à Vernon, dans l'Eure, petite ville en bord de Seine, frontière nord-est de la Haute Normandie. Au nord, c'est le Vexin, à l'est les Yvelines. En 1958, le jeune Gérard Fournet, agé de 14 ans, vient de faire la connaissance de quelques G-I américains, tous originaires d'Hawaii et qui fréquentent la piscine municipale parce que, disent-t-ils, ici il y a beaucoup moins d'américains qu'à Evreux. Gérard est séduit par leur décontraction, leur manière d'être, leur envie de faire plaisir aux gens, de les prendre en photo polaroid et leur donner. Cette petite ville plait tellement aux hawaiiens qu'ils y louent une maison pour y passer les week-end et notre futur rocker y est invité régulièrement et tant et si bien que l'un d'entre eux va devenir son beau frère. Un an passe. Pendant toutes ces soirées, notre jeune adolescent, violoniste de son état, ne l'oublions pas, découvre la musique hawaiienne, le jazz mais aussi et surtout le rock and roll. C'est un véritable festival en compagnie de Louis Prima, Gene Vincent, Carl Perkins, les Everly Brothers et,surtout, Elvis Presley.En début 1960, lors d'une soirée, les hawaiiens ont fait venir un copain G-I qui joue de la guitare électrique. Pour Gérard, c'est la révélation. Il prend conscience des immenses possibilités de cet instrument puissant, aux sonorités métalliques qui donnent le bon frisson. Sans en parler à qui que ce soit, il décide de se mettre à la guitare et de faire un groupe. Facile à dire mais beaucoup plus compliqué à faire, compte tenu de l'époque. Vernon ne connaît pas encore la guitare électrique, mais... ça vient. La toute première sera une Lucky 7 et son ampli, un gros poste de radio avec une entrée ligne, récupéré à la casse. Très vite, les accordéonistes sont très intéressés par ce jeune guitariste qui peut les accompagner en faisant des basses beaucoup plus puissantes que l'accordéon, qui chante du rock'nd roll et qui sait lire une partition avec des accords chiffrés. Pendant l'année 61, Gérard se partage entre les deux, parfois trois, orchestres musettes et son futur groupe qui commence à prendre forme. Pendant ce temps, pour lui, le plus urgent est de beaucoup travailler pour maîtriser le plus possible ce nouvel instrument polyphonique car n'oublions pas que le violon ne peut produire que deux notes simultanément, pas plus. Donc, les choses progressent. Du côté orchestre musette, tout va bien. Du côté futur groupe de rock, le recrutement se termine. Le groupe se compose de cinq éléments à savoir trois guitares, une batterie et un chanteur.

1961- La naissance du groupe Les Senders. Maintenant que le groupe est formé, il lui faut un nom, quelque chose de simple et qui sonne bien. Un soir, Gérard est dans sa chambre, sur son lit en train de lire et d'écouter de la musique. Ce soir là ce n'est pas J S Bach qui est sur la plateau du tourne disque mais monsieur Elvis Presley lui même qui nous chante "return to sender". La chanson parle d'un pauvre gars qui a fait une grosse gaffe vis à vis de sa petite amie et qui lui envoie des lettres pour s'excuser. Seulement voilà, les lettres ne cessent d'être renvoyées à l'expéditeur, c'est à dire "Return to sender". Gérard sort de sa lecture, pense à des expéditeurs de musique, voire de musique rock, donc des "senders". Ca y est, il a le nom de son groupe, ce sera "The Senders". Oui mais... très vite les vernonnais ne vont pas dirent "The Senders" mais" les thé sanders" Aussitôt Gérard réagit et change le "The" en "Les". Ouf, tout rentre dans l'ordre, Les Senders sont nés.

Voici "par ordre d'apparition à l'orchestre" les membres du groupe. Tout d'abord Gérard qui sera la guitare accompagnement pour pouvoir superviser l'orchestre. Puis le chanteur, Jean louis Sannier et sa belle voix qui rappelle un peu celle d'Elvis (mais si). Viennent ensuite le batteur, Henri Weber et la guitare basse, Jean Christian Hélie. La guitare solo, Roland Dann, est le cinquième. Les répétitions se déroulent dans le garage, chez Gérard qui, bientôt endosse aussi le rôle de manager pour trouver les premiers concerts, gratuits évidemment, pour se faire connaître. Le matériel de base est plutôt limité : guitare Elite, guitares acoustiques trafiquées et toutes branchées sur le même ampli Bouyer avec baffles Audax. Ils font des reprises de standards des pionniers du rock comme "Blue star" des Shadows. A cette époque, il n'est pas rare d'avoir dans les cinémas, pendant l'entracte, des attractions. Le premier sera celui de Pacy-sur-Eure. Ainsi les Senders se produisent dans les deux cinémas de Vernon et quelques autres aux alentours. Suivront des lieux tel que les bars, salles des fêtes, dancings, mariages et piscines grâce à Jean-Louis Sannier qui est champion régional de natation. Petit à petit, une notoriété s'installe notamment grâce au directeur du journal Démocrate Vernonnais, M. Montourcy, qui soutient ce jeune groupe sans la moindre faille. Pour Les Senders, le problème le plus urgent reste le matériel. La solution va venir de deux hommes de bonne volonté. D'abord le directeur d'un hotel important de Vernon engage Les Senders pour les deux réveillons de fin d'année. Enfin un bon contrat. Avec la somme convenue, le groupe va pouvoir acheter des amplis. Et c'est là qu'intervient le deuxième homme qui va leur faire confiance et commander les amplis 20 watt avec baffles, sous la promesse d'être payé après les fêtes . Ce qui est fait.

Nous entrons dans l'année 62, oui c'est " cette année là". Pour la sono, à l'époque tous les établissements possèdent une sonorisation de base. Quant aux guitares, chacun s'engage à acheter son instrument. Gérard décide de s'offrir un super bricolage pour donner l'apparence qu'il a une Stratocaster Fender. Par un copain qui travaille à Paris, il récupère le plan d'encombrement du caisson. Il lui reste à le fabriquer et adapter le manche et les micros d'une autre guitare. L'inconvénient, se souviennent Gérard et Roland, c'était le poids de celle-ci ! Le résultat est bluffant. L'année 62 se déroule tant bien que mal avec un problème majeur : nos jeunes rockers n'ont pas encore le fameux permis de conduire. Ils sont donc à la merci des adultes pour pouvoir se déplacer. Fort heureusement, le père du chanteur et celui du guitariste soliste sont des "papas" très compréhensifs qui se dévouent pour transporter matériel et musiciens à travers la Normandie. C'est ainsi que Les Senders font des concerts un peu partout dans l'Eure et jusqu'à Livarot.

Reviews

No customer comments for the moment.

Write a review

SENDERS (les) : What'd I Say

SENDERS (les) : What'd I Say

SENDERS est un groupe français originaire de Vernon en Normandie .

Parmi tous les groupes de rock qui ont eu une certaine notoriété régionale sans pour autant être connu du grand public.

-What'd I say

-Be bop a lula

-Confidences

-Joan

Write a review

Accessories

Customers who bought this product also bought:

30 other products in the same category: