RECHERCHE PAR CRITERES

(11834 produits)

En stock

LABELS

ARTISTES

Support

Music

WASHINGTON DEAD CATS : LP Anti Best Of Agrandir l'image

WASHINGTON DEAD CATS : LP Anti Best Of

Nouveau produit

Rock, Psychobilly et Punk.

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

0,00 € TTC

En savoir plus

GARAGE-PUNK-ROCK-FRANCAIS

Les Washington Dead Cats apparaissent en 1984 comme une météorite dans un paysage musical où le rock gothique tendance suicidaire à la Virgin Prunes côtoie une New Wave toute habillée de noir à la Joy Division Mêlant rockabilly, surf music, rock garage, grigri vaudou et l’énergie du Punk rock « les Wash » déboulent sur scène en inondant leur public de farine, poireaux et salades, transformant toutes les salles de concerts en champ de bataille. La notoriété du groupe s’accroît très rapidement. A peine deux ans après leur formation, ils sortent un premier album dédié au rock’n’roll et aux dieux légumes, «Go vegetables Go ! ». Ils jouent à l’Élysée Montmartre devant 1 500 personnes, ravagent plusieurs plateaux TV (canal +, la 5..), se font interdire de concerts dans certaines villes, asseyant ainsi une réputation de groupe imprévisible et sans concessions. Leur implication dans la scène punk et ses revendications sociales les conduit à signer sur Bondage records, devenant ainsi un groupe incontournable de la jeune scène alternative.

Ils enchaînent les tournées et en 1988 sortent leur deuxième album, « Gore a Billy Boogie ». Ils jouent deux soirs au Bataclan et en Angleterre ou en Hollande dans les premiers festivals psychobilly. Leur énergie punkabilly les rapprochent de cette scène européenne en pleine explosion. L’histoire continue jusqu’en 1991 et après quatre albums et 500 ou 600 concerts, ils décident d’arrêter pour se consacrer à d’autres projets musicaux. Le chanteur Mat Firehair et le batteur Seaweedyo montent le label « Made In Heaven », rééditent les 101 ers (premier groupe de Joe strummer) et signent de jeunes groupes dont « Les Snails ».

Méfiez vous… les chats morts ont plusieurs vies ! En 2001, les W.D.C se retrouvent et Lord Fester, guitariste et chanteur des défunts Snails ,rejoint le groupe pour quelques concerts de soutien. En 2004 sort l’album « Treat me bad », suivi du cinq titres « Lady Satana v/s super héros et de l’album « El Diablo is Back ! ». Ils enchaînent 300 dates en Europe jusqu’en 2007.

En juin 2006, après quatre Maroquinerie « sold out », les Washington dead Cats décident de s’amuser et montent une revue burlesque avec Juliette Dragon, « La flamme fatale ». Ce concert unique « Live in the City of Sins » sera filmé et sort aujourd’hui sur un Dvd comprenant l’intégrale des clips les plus cheap de l’histoire du rock, une galerie photo, l’album «El Diablo is back » en 5.1, les affiches de Mat Firehair, un concert à l’Élysée Montmartre de 1989… 3 heures au total). Il est accompagné d’un best of Cd de 23 titres incluant 5 inédits. Les images parlent d’elles-mêmes : un groupe énergique et imprévisible, généreux et attachant. Ils ne sont pas un combo rock’n’roll, ils sont le rock’n’roll !

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

WASHINGTON DEAD CATS : LP Anti Best Of

WASHINGTON DEAD CATS : LP Anti Best Of

Rock, Psychobilly et Punk.

Accessoires

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :